Pourquoi dit-on que tout se joue avant 3 ans ?

Bien entendu ce texte essaiera seulement d’être une réponse très partielle, à une si vaste question! Il ne sera question ici que du lien entre l’apprentissage du vocabulaire chez les tout-petits, et l’acquisition de la lecture ensuite.

J’ai rédigé ce texte à partir de notes que j’avais prises lors d’une intervention d’Alain Bentolila durant un séminaire sur le Roll* , cette intervention concernait le rapport entre la maîtrise de l’oral et l’entrée dans l’écrit.

En France, on a la chance d’apprendre à lire dans la langue que l’on parle (ce qui n’est pas le cas pour 50% des enfants dans la monde), en plus, on apprend à lire dans une langue dite alphabétique, c’est-à-dire que les lettres font le bruit qu’elles sont censées faire (le p de papa) dans 85% des cas (les % restant correspondant aux cas comme le p qui fait [f] dans phalange.)
Si bien qu’il n’est pas si difficile de faire alors le « bon bruit », de déchiffrer correctement, mais le problème, c’est que cela n’a que très peu, pour ne pas dire aucun intérêt, si le bruit qu’on a fait en lisant n’évoque pas un mot qu’on l’on a déjà entendu et dont on connait le sens, un mot que l’on possède dans son « dictionnaire mental ».
A l’arrivée au CP, l’enfant apprend le « code » pour traduire les lettres en sons et il interroge son « dictionnaire mental » pour retrouver le mot.
Mais est-ce que son dictionnaire mental est suffisamment important pour que les efforts intellectuels de décodage que demande la lecture vaillent la peine d’être fait ?
Malgré les 85% présentés plus haut, certaines relations grapho-phonologiques ne sont pas évidentes,  (pensez ne serait-ce qu’aux différentes façons décrire le son [ss], tantôt, /s/, /ss/, /c/, ç/, ou le son [in]: /in/, /ain/, /ein/, /un/… Avouons qu’il y a de quoi tourner bourrique!) Il s’agit d’un vrai effort à rentabiliser.

Un enfant qui se trouve trop souvent dans la situation d’un dictionnaire mental qui ne retrouverait pas le mot identifié par le déchiffrage ne construira pas de sens, et la lecture ne sera jamais autre chose qu’un moment pénible à fournir de très lourds efforts pour n’obtenir qu’un bruit stérile.
Dès tout-petit il faut donc essayer de confronter son enfant à la plus grande richesse de vocabulaire possible !

Il ne s’agit pas bien entendu d’en faire des leçons, l’école commencera bien assez tôt ! Ni d’en faire des Petit(e)s Robert(e)s, mais de nombreuses activités peuvent être des occasions de nommer les choses. Tout simplement nommer les choses et les décrire. Deux, trois pistes…

IMG_2943

Vous empruntez des monsieurs Patate à la Ludo  (aussi bien à Lannion qu’à Cavan il y en a!) et hop, en jouant, voilà des occasions plutôt rigolotes d’acquérir un paquet de vocabulaire du corps, et des accessoires…

IMG_2947

Tiens, un puzzle de pièces à encastrer et hop, voilà une autre occasion d’évoquer les mots de la maison!

Bien entendu, les actions au quotidien permettent déjà de confronter l’enfant à tous ces mots, si l’on prend la peine d’expliquer ce que l’on fait, de décrire les choses… mais pour ce qui concerne celui qu’on observe chez nous (d’enfant), on constate qu’il prend grand plaisir à apprendre à nommer à l’aide de ce genre de supports.

Sans oublier, of course, les imagiers, un gros gros succès ici, petit doudou a un plaisir fou à reconnaître dans les livres les choses qu’il a identifiées autour de lui, et vice versa!

IMG_2956 IMG_2945

Deux bouquins différents de chez Fleurus, le monde merveilleux de la salle de bain étant l’une des grandes passions du moment!

IMG_2954IMG_2952IMG_2948IMG_2949

ces bouquins viennent de la bibli de Trévou, mais on trouve dans toutes les biblis des imagiers, et si ça peut paraître rasoir aux adultes, c’est qqch qui semble beaucoup intéresser les tout-petits! et c’est un outil particulièrement intéressant pour l’enrichissement du vocabulaire!

Et pour finir, on trouvera aussi ici un tas de conseils pour aider son enfant à développer son langage.

* Alain Bentolila a pris la parole en tant que Directeur scientifique du ROLL  (réseaux d’observatoires locaux de la lecture, dispositif de lutte contre l’illettrisme. (http://roll-descartes.net/fr/accueil.php) lors de ce séminaire du 27/05/2009 qui s’est tenu à la Sorbonne.

 

Publicités

2 réflexions sur “Pourquoi dit-on que tout se joue avant 3 ans ?

  1. pomdepin dit :

    Très intéressant. Je me suis beaucoup documentée sur le cas des enfants bilingues. Avant trois ans, ils ne font pas de différence consciente entre les deux langues, et choisissent le mot le plus facile. Pour l’apprentissage de la lecture, c’est différent aussi puisque les mêmes lettres ne produisent pas les mêmes sons dans leurs deux langues (sans parler des cas ou l’alphabet n’est pas du tout le même!), et malheureusement il est très facile pour une langue de l’emporter sur l’autre.

    • Nanoug dit :

      Merci pour ton commentaire! à vrai dire, je ne me suis pas renseignée concernant le bilinguisme, j’ai appris l’anglais enfant, au contact de ma grand-mère et de ma mère qui me parlait aussi français, mais qui nous faisait tout ce qui était jeux/chansons/histoires en anglais, tout ça m’a donné la fameuse souplesse de l’oreille à choper avant 3 ans et ensuite ce sont des occasions et des opportunités pour pratiquer qui m’ont permis de développer et entretenir…( ce qui n’est pas toujours facile!!), alors t’as l’air maligne quand tu ne comprends pas un mot relativement basique ou peines à trouver tes mots alors que t’as l’accent! les gens ne comprennent pas trop! Avec mon petit bonhomme du coup je fais un peu comme ça aussi, ma mère ne lui parle presque anglais, et moi, je fais un maximum de chansons, livres &co en anglais, et il semble comprendre aussi bien une langue que l’autre, en tous cas, ça ne le perturbe pas du tout de passer de l’une à l’autre. On verra bien, mais j’espère que ça lui apportera autant qu’à moi! Comment as-tu procédé pour tes enfants? Sont-ils tous nés en Angleterre?

Qu'en pensez-vous? N'hésitez pas à ajouter votre grain de sel! :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s