Allaiter un bébé allergique/ intolérant. *

Numéro 2 nous lance de nouveaux défis, parce que bon, l’allaitement, les dodos, toussa, tout était trop simple par rapport à la première fois, alors il fallait rajouter un peu de piment à l’affaire!
Alors voilà, vers les 3 mois: dermatite atopique:
eczema: au plus fort des poussées, on en est arrivé aux plis de peaux qui suitent, au body qui colle… gloups, l’horreur! Impossible de changer une couche sans chaussettes sur les petites mains!
On se passe difficilement de la crème aux corticoïdes, il a fallu en mettre « pas mal » pour soigner, réparer la peau, et maintenant, c’est juste par petites touches, pour circonscrire l’eczema qui réapparaît dans les loupés de mon régime d’éviction de folie, parce que trouver tout ce qui pose problème, c’est compliqué!
urticaire: des démangeaisons à n’en plus finir certains soirs, à se gratter jusqu’au sang, surtout le visage, le crâne, les oreilles… c’est surtout ces symptômes-là qui m’ont mise sur la piste de l’allergie/l’intolérance alimentaire, car leur apparition fait clairement suite à la tétée, et est présente ou pas selon ce que j’ai mangé.
S’ajoutent aussi des épisodes de diahrée, qui confortent la thèse de l’allergie/l’intolérance alimentaire, ainsi qu’une cassure de la courbe au niveau de la prise de poids. : (

Heureusement, à 7 mois tout pile aujourd’hui, la courbe est bien repartie dans le bon sens!  : )

Pourtant plusieurs avis médicaux estimaient extrêmement peu probable que mon bébé puisse mal supporter un aliment via mon lait, mais les signes cliniques étant là, et on m’a cru tout de même. J’ai vu docteurs, dermato, allergo… et on m’a rassurée en me disant que ça passerait, mais quand ton bébé ne dort pas la nuit tellement il se gratte, qu’il se met le visage en sang, que dans la rue les personnes que tu croises ne disent plus « oh il est beau », mais « il a de l’eczema »… tu ne peux pas juste « attendre que ça passe »…
J’ai lu aussi bcp de documents disponibles sur le net (y compris de type « travaux de recherches en médecine »), des forums, des groupes de discussion.. et j’ai pu constater que c’est répandu, quand un enfant est prédisposé à l’allergie, il peut réagir dès l’allaitement maternel. (Chez d’autres, les soucis apparaissent suite au sevrage et l’introduction du lait de vache)
A 3 mois et demi, on m’a dit que c’était trop tôt pour que les tests soient fiables (prick tests ( tests cutanés) ou prise de sang. (50% de « faux négatifs » je crois) Et d’après mes lectures, je constate que c’est l’éviction jusqu’à disparition des symptômes puis tentative de réintroduction qui permettent de déterminer ce qui pose problème, même si c’est compliqué, long et laborieux.

J’ai donc commencé un régime d’éviction (supprimer un aliment de son alimentation), qui est devenu de plus en plus stricte au fur et à mesure des réactions observées.
D’après les observations cliniques que j’ai pu faire, je pense que notre fils réagit à certains allergènes classiques : fruits à coque, sésame, coquillage, produits laitiers (oeuf?) Mais aussi, et c’est là que ça se corse un peu plus:les aliments riches en histamine ( et libérateurs d’histamine) notamment les tomates, bananes, fraises, avocats, lentilles, épinards, thon, sarrazin…
bref, tous ces aliments correspondent à ce qui constituaient jusque là mon régime de végétarienne, donc bon v’là le casse tête pour se nourrir! Et si possible assez sainement pour  être en forme et offrir un lait qui apporte plein de bonnes choses à mon petit bonhomme!

Bref, il faut tout reconsidérer, et tout réinventer !

Puisque ce n’est pas facile de trouver des idées de recettes et de plats sans allergènes ( les plus fréquents) ET pauvres en histamine,  il y aura sur le blog une nouvelle rubrique, d’idées toutes simples et faciles, de choses qu’on peut se préparer en vitesse, et avec un petit accroché à une jambe et un tout-petit dans les bras! ( c’est dire que c’est des idées sans prétentions, ça sera pas Top chef&cie!)

Ces recettes seront aussi publiées sur la page Facebook 52 semaines sans allergènes, qui a pour but de mettre en commun de idées de recettes!

*nous avons rendez-vous avec une pédiatre-allergologue dans quelques semaines qui nous aidera je l’espère à préciser les choses: allergie, intolérance? et à cibler plus précisément et assurément les allergènes… je croise les doigts!

 

 

Publicités

Une réflexion sur “Allaiter un bébé allergique/ intolérant. *

Qu'en pensez-vous? N'hésitez pas à ajouter votre grain de sel! :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s